Lonely Planet réputé pour ses guides touristiques met les bouchées doubles avec son Accessible Travel, pour mener une étude d’envergure, assurer la promotion et les pratiques d’accessibilité pour tous les voyageurs moins valides. Une croisade menée conjointement avec l’European Network for Accessible Tourism (ENAT).

Cet accord entre LP – une communauté de réseaux sociaux de près de 7 millions de membres actifs – et l’ENAT qui est étroitement liée avec les acteurs du tourisme tant au niveau national que régional, permettra :

  • d’attirer l’attention des acteurs du tourisme sur le potentiel que représente ce segment de touristes en leur proposant des aménagements spécifiques à destination et dans les attractions majeures
  • d’encourager les mopping valides à explorer le monde en toute confiance pour vivre une expérience similaire du voyage que celle vice par chacun.

Les difficultés rencontrées par plus d’1 milliard de personnes moins valides qui ont le même désir de voyager comme tout le monde ne sont pas toujours physiques : ils ont bien souvent un accès limité voir inexistant à des informations calibrées. LP lance en décembre 2013 un projet ambitieux : the Travel for All project.

Un an plus tard, en 2014, un premier guide touristique pilote voit le jour : il est dédié à la ville australienne, Melbourne. En moins de 7 mois, cette édition gratuite en format e-book a été téléchargée pas loins de 11.000 fois. Un signal fort pour indiquer l’importance de l’appétit pour cette type de guide !

En direct des utilisateurs, le forum Google+ Travel for All community permet aux 3.000 membres acids de partager leurs expériences réelles sur le terrain en mettant l’accent non pas sur l’handicap mais sur la géographie, la localisation de leurs expériences.

Lonely Planet affiche fièrement sa volonté d’être le précurseur dans l’édition d’informations en ligne pour pour rendre accessible le voyage. L’information est la clé pour des voyageurs à mobilité réduite.

Catégories :Pratique

Laisser un commentaire