S’étendant le long de l’Himalaya, le Népal est une destination mystique depuis des décennies. Mais beaucoup de choses ont changé depuis les années 1970, lorsque les jeunes dériveurs du «Hippie Trail» ont fait le voyage de Londres à Katmandou à la recherche de la lumière et de sensations fortes.

Le Népal d’aujourd’hui est un pays en développement rapide, tourné vers l’avenir et offrant quelque chose à chaque voyageur. Comme partout ailleurs, certaines choses se créent, d’autres disparaissent. Faite ce pèlerinage avant qu’il ne soit trop tard pour les raisons suivantes :

Népal incontournable pour l’attrait de l’Himalaya

Trekking

La renommée mondiale du Népal tient en partie de ses incroyables montagnes. L’un des côtés du mont Everest, le plus haut sommet du monde, et Kanchenjunga, le troisième plus grand, se trouvent au Népal.

Des milliers de voyageurs viennent ici pour emprunter l’un de ses célèbres sentiers de trekking. Le massif de l’Annapurna, juste au nord de Pokhara, compte un certain nombre d’itinéraires populaires qui permettent aux randonneurs de découvrir facilement un paysage montagneux vierge le long de «treks de théiers».

La région de Khumbu qui entoure l’Everest est plus dure et moins tolérante, mais offre certains des paysages les plus spectaculaires du Népal à haute altitude. Le trek de Langtang, au nord-est de Katmandou, est une autre option prisée et célèbre pour ses pentes boisées de basse altitude recouvertes de forêts de bambous et de rosiers.

Une capitale chargée d’histoire(s) et tournée vers l’avenir

Pensions et hôtels
tous budgets

Katmandou est en constante évolution. L’époque des voyageurs hippies qui se rassemblaient dans les auberges bon marché du quartier de Thamel sont révolus.

Aujourd’hui, il regorge de boutiques de plein air qui côtoient des restaurants internationaux, des cafés et une pléthore de pensions et d’hôtels pour tous les budgets.

Une visite de la place Durbar, le vieux centre de la ville, surprend par son architecture newari caractéristique. Faites aussi un saut à Patan, au sud de la ville, ou encore à Bhaktapur, à l’est du centre de Katmandou. Cette ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO conserve des cours exquises et abrite la vieille ville la mieux préservée de tout le Népal.

Une visite au temple Pashupatinath sur la rivière Bagmati, un autre monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, permet d’observer les sadhus hindous – les hommes saints du sous-continent.

Népal incontournable boudhisme

Boudhanath

La vallée de Katmandou est également un berceau du bouddhisme: commencez à Boudhanath, qui abrite un stupa classé par l’UNESCO. Après avoir visité la place du stupa, dirigez-vous vers le monastère de Kopan, le principal centre d’enseignement bouddhiste de Katmandou, et parcourez les rares volumes rassemblés dans son impressionnante bibliothèque. Soyez à l’affût des moines au travail penchés sur leurs thangkas – des rouleaux traditionnels bouddhistes.

Le Népal ne se limite pas aux montagnes

Peu de gens considèrent que la géographie du Népal offre beaucoup plus que des hautes altitudes. Le Terai, la prairie plate qui s’étend des contreforts de l’Himalaya à l’Inde, abrite d’incroyables réserves naturelles :

Népal incontournable hors des sentiers battus

Peuples autochtones

Enfin, la beauté du Népal réside dans le fait qu’il est encore si méconnu. Vous pouvez littéralement commencer à marcher depuis n’importe quel village et vous retrouver dans un incroyable territoire de randonnée inexploré.

Par exemple, le village de Dunge dans le district de Ramechhap se trouve à quelques heures à l’est de Katmandou. C’est le début du sentier moins connu des peuples autochtones. Créé en 2012 pour mettre en valeur la riche diversité ethnique de cette région, le sentier a subi de graves dommages à la suite du tremblement de terre de 2015, mais il traverse toujours des villages accueillants fréquentés par très peu de voyageurs.

Catégories :Découverte

Laisser un commentaire