Lorsque vous vous engagez à faire un safari, ne vous contentez pas de lister simplement les meilleurs ! En Tanzanie par exemple, l’observation de la faune est si extraordinaire que vous aurez l’impression que les animaux viennent à vous.

En fonction de la période de l’année (généralement entre décembre et juillet), les amateurs de safari s’empressent de vivre la Grande Migration, un parcours périlleux de survie que des millions d’animaux emportent chaque année du parc national du Serengeti, et à travers les plaines de l’Afrique de l’Est.

C’est le cercle de la vie en action (rappelez la chanson à thème «Le Roi Lion»), et il est possible de voir la faune se disputer en quête de nourriture, de points d’eau, d’espace pour donner naissance. Dans la liste des voyages à faire à tout prix, n’est-ce pas l’un des plus magiques ?

Safari au Serengeti, oui mais quand ?

Même si planifier un voyage à l’occasion de la transhumance des animaux semble être un pari, la meilleure façon de garantir l’aventure ultime est de savoir exactement quand y aller.

Le meilleur moment

La haute saison se situe entre juin et septembre, et si cela signifie que le parc va être bondé, c’est le sacrifice à consentir pour que la faune rôde activement. De plus, c’est la pleine saison des amours et le moment idéal pour capturer les traversées spectaculaires des gnous dans les rivières Grumeti et Mara. Les mois de décembre et mars sont également de bons mois pour organiser un safari: suite à la saison des amours qui a eu lieu quelques mois plus tôt, les nouveaux-nés surgissent de partout. En prime, ces périodes sont moins prisées par les foules ce qui a une incidence sur le prix des logements.

Vols de flamants roses

Il est clair que le safari en Tanzanie est l’un des plus puissants en matière d’émotions. S’il n’est pas aussi facile – enfin presque – de rencontrer le fameux «Big Five» (groupe d’animaux comprenant des lions, des léopards, des rhinocéros, des éléphants et des buffles du Cap), envisagez de rechercher des flamants roses le long d votre itinéraire.

Rose

Alors que les oiseaux aux couleurs vives peuvent être imprévisibles en raison des différents facteurs qui affectent leurs schémas de migration, ils aiment bien se rassembler autour du cratère de Ngorongoro et du lac Manyara. Ne manquez pas de voir autant d’individus en même temps; c’est une vue magnifique que vous n’oublierez jamais.

Arusha, compte le plus grand nombre de girafes

Faites-vous une faveur et explorez le parc national d’Arusha, exempt de prédateurs. Cette démarche peut sembler moins excitante, mais elle vous rapprochera encore plus de la faune grâce aux safaris à pied ou en canoë organisés dans ce parc national.

A pied ou en canoë

C’est le moyen idéal pour faire évoluer les choses, au lieu de conduire toute la journée …. Une dernière chose: n’oubliez pas de lever les yeux, car Arusha compte la plus grande population de girafes de Tanzanie.

Vue du dessus surprenante

Passez à un niveau supérieur en survolant les étendues sauvages et en optant pour un safari en ballon à air chaud.

Ouvrez l’oeil

C’est le comble du luxe avec une coupe de champagne à la main, rien ne vaut de regarder les troupeaux traverser les plaines d’en haut. Si vous pouvez vous l’offrir, c’est certainement une des activités incontournables.

Safari plus ?

Quelle que soit la durée de votre safari, pourquoi ne pas rester quelques jours de plus? Avant de revenir à la réalité, dirigez-vous vers une autre destination de rêve. Terminez en beauté en visitant les plages de Zanzibar !

Catégories :Découverte

Laisser un commentaire