Contraste avec la grisaille belge, les nuances de bleu crétois se déclinent à l’infini.

Les conseillers JLM travel ont recensé pour vous quelques endroits magnifiques qui valent certainement le détour pour des baignades épiques, pour des fonds marins translucides ou des couchers de soleil à se tenir par la main…

Elafonisi

Le lagon aux nuances de bleu

Ce lagon se cache dans une poche reculée du coin sud-ouest de la Crète. Nombreux sont les habitués de l’île qui la fréquente les week-ends d’été. Sa beauté brute est indéniable: ses eaux turquoise et ses tourbillons de sable rose pastel embrassent le rivage. Un phénomène naturel causé par des milliers de coquillages disparaissant au fil des ans et colorant le sable blanc. Des chaises longues et des parasols se louent sur la plage principale. Ses eaux eaux peu profondes sont parfaites pour les familles. Et si vous avez besoin d’un peu plus d’intimité, faites comme les naturistes et dirigez-vous vers les criques et les dunes de l’île plus paisibles.

Falassarna

La courte route sinueuse qui mène à Falassarna manque d’intérêt mais comme souvent le trajet en vaut le détour. Falassarna est l’une des plus belles plages de Crète avec de l’espace pour tous, une eau superbement claire et une vue imprenable. Une poignée de tavernes parsème la colline en pente au pied de la plage. Par contre, les vagues de la Méditerranée sont un peu fortes ce qui n’est pas idéal pour les familles. Les surfeurs quant à eux se retrouveront dans leur élément. Falassarna s’apprécie au coucher du soleil quand l’orange ardent se fond lentement dans cette mer incroyable.

Preveli

Au point de rencontre du fleuve Mégalopotamos et de la mer de Libye, Preveli est tout bonnement sublime. Cette plage merveilleuse s’intègre dans un décor digne de la série Lost : falaises escarpées des gorges Kourtaliotiko , rives bordées de grands palmiers luxuriants. Cependant, ce joyau naturel a un piège. L’accès est escarpé. Nombreux sont ceux qui s’écorchent les genoux à l’aller ou se brûlent les cuisses au retour. Votre récompense sera de plonger en apnée autour des rochers, de visiter le monastère de Preveli à l’architecture magnifique et flanqué au sommet de la colline surplombant la mer de Libye. L’isolement de Preveli est son principal charme.

Balos

Les flots du lagon de Balos offrent un panel de nuances de bleu

Balos est l’égérie des catalogues de voyages à destination de la Crète. C’est l’invitation par excellence au farniente, sable blanc et aux turquoises. Les plages de Balos se trouvent isolées au bout de la péninsule de Gramvousa. Adossées à des collines escarpées, les plages et le lagon ne sont pas faciles à atteindre. Les amateurs et habitués ne reculent devant rien : ils s’aventurent par la route en terre battue ou montent à bord d’un bateau pour une minicroisière de quelques heures. Préparez-vous un pique-nique, car il n’y a nulle part où se restaurer.

Matala

Du rivage aux bateaux de pêche, les nuances de bleu sont omniprésentes.

Village de pêcheurs autrefois décontracté découvert par les hippies dans les années 1960, le légendaire village de Matala, non loin de la plage de Kommos, n’est plus un secret bien gardé. Il vaut donc mieux visiter un peu hors saison. Selon la mythologie, c’est à cet endroit que Zeus aurait nagé jusqu’au rivage… Les eaux ondulent doucement dans la baie de Messara flanquée de falaises de grès ressemblant à un nid d’abeilles et de grottes mystérieuses. Explorez ce paysage incroyable avant de prendre un repas dans l’un des restaurants donnant sur l’eau.

Vaï

A Vaï, les nuances de bleu sont visibles à l’oeil nu

Dans la province de Lasithi, la région la plus orientale de la Crète, se trouve une petite partie des Caraïbes. L’eau calme et scintillante de la plage de Vaï est adossée à une vaste palmeraie. La petite plage est souvent bondée. Echappez à la foule en en empruntant le sentier qui mène à l’ancien site d’Itanos. Là vous attendent un trio de petites plages isolées.

Catégories :Découverte

Laisser un commentaire