Essayez de la trouver

L’archipel de Tristan da Cunha – comprenant l’île de Sainte Hélène – dans l’océan Atlantique Sud, est l’île habitée la plus éloignée du monde. Elle est située entre l’Afrique et l’Amérique du Sud, elle n’a pas d’aéroport et n’abrite que quelques centaines de personnes – mais c’est un refuge pour une grande variété d’espèces, dont des dizaines de millions d’oiseaux de mer, de baleines, de requins et de phoques, parmi beaucoup d’autres.

Blue Belt Programme

Tristan da Cunha et les 270 000 miles carrés de ses eaux deviendront bientôt une zone de protection marine et rejoindront le programme britannique Blue Belt en tant que plus grande zone d’interdiction de pêche dans l’Atlantique, ce qui signifie qu’aucune pêche dommageable ou autre activité extractive ne sera autorisée dans la zone.

Selon le Musée d’histoire naturelle de Londres, le Tristan da Cunha, un volcan actif qui s’élève au milieu de l’océan Atlantique Sud, est “une zone exceptionnelle de biodiversité, et beaucoup d’animaux et de plantes qui vivent autour du Tristan da Cunha sont endémiques, ce qui signifie qu’on ne les trouve nulle part ailleurs sur Terre”.

Les quelques 250 habitants de Tristan da Cunha, qui dépendent de la pêche dans la région, seront autorisés à poursuivre leurs activités pour subvenir à leurs besoins, mais ils ont accueilli avec satisfaction la nouvelle de la protection de l’endroit qu’ils appellent leur foyer.

Notre vie à Tristan da Cunha a toujours été basée sur notre relation avec la mer, et cela continue aujourd’hui. La communauté de Tristan est profondément engagée dans la conservation : sur terre, nous avons déjà déclaré le statut de protection pour plus de la moitié de notre territoire. Mais la mer est notre ressource vitale, pour notre économie et, en fin de compte, pour notre survie à long terme. C’est pourquoi nous protégeons entièrement 90 % de nos eaux, et nous sommes fiers de pouvoir jouer un rôle clé dans la préservation de la santé des océans.

James Glass, le chef de l’île de Tristan da Cunha

Laisser un commentaire