Quand la forêt primaire dévoile l’unE de ses géantEs, cela sent Quoi d’après vous ?

En partant dans la forêt primaire de Bornéo, vous la rencontrerez, enfin si vous partez à sa recherche. Elle détient plus d’un record. D’abord sa taille, son odeur de viande avariée, et j’en passe… Elle s’appelle Rafflesia.

Rafflesia ne possède ni tige, ni feuille, ni racine, mais une fleur actinomorphe à cinq pétales.

C’est la fleur simple la plus grande du monde végétal. Chez certaines espèces comme Rafflesia arnoldii elle peut atteindre un mètre de diamètre et peser jusqu’à 10 kg. Chez des espèces plus petites comme Rafflesia manillana, la fleur présente un diamètre de 20 cm. La pollinisation est assurée par des mouches attirées par une odeur de viande en décomposition dégagée par la fleur.

La Rafflesia ne possède pas de chlorophylle et est incapable de photosynthèse. Elle dépend donc totalement de la plante qu’elle parasite : c’est une holoparasite. Lors de son cycle de développement, elle vit à l’intérieur de son hôte sous forme de filaments. Ce n’est qu’au cours de sa floraison qu’elle est visible extérieurement. Son mode de vie est ainsi comparable à celui d’un champignon.

La Rafflésie a été découverte en 1818 dans une forêt tropicale d’Indonésie par le botaniste Joseph Arnold et nommée par Sir Thomas Stamford Raffles, le chef de l’expédition.

Pensez à combiner votre chasse aux géantes avec un séjour paisible sur les plages de sable ultra-fin de Gaya Island

 

Catégories :Découverte

Laisser un commentaire