Skip to main content

Cette mégalopole asiatique est depuis longtemps un pilier incontournable de la restauration de rue ou street food. Mais Bangkok est en train de rehausser son statut de fin gourmet avec des étoiles Michelin et des chefs chevronnés qui changent le jeu.

Le plat à essayer chez Thip Samai

Quitter Bangkok sans manger au moins un pad thai serait un crime, alors arrêtez-vous à Thip Samai, largement considéré comme l’un des meilleurs vendeurs de la ville misant sur les grands classiques. Ce sont ses nouilles fumées et légèrement sucrées garnies de crevettes, ses germes de soja, ses arachides broyées et ses flocons de piment qui ont valu un Bib Gourmand. Attendez-vous à de longues files d’attente bien avant son ouverture à 17 heures. 

Un Chef qui change les choses

Dans le répertoire culinaire de la hit fusion, les conseillers JLM Travel ont sélectionné le restaurant 80/20, le chef tatoué Napol ‘Joe’ Jantraget expérimente des techniques de cuisson, des accords mets et des produits locaux, même la plupart des Thaïlandais n’ont jamais entendu parler : la feuille de dégustation. En ouvrant la voie à la redécouverte d’ingrédients encore plus obscurs, son laboratoire alimentaire situé dans le sud de la Thaïlande est actuellement en cours de préparation.

Un quartier qui monte

Dans la vieille ville, le quartier des arts en plein essor de Talat Noi est enfin en train de devenir une destination pour les amoureux d’un autre art, celui des repas ! Avec une multitude de chefs new-wave s’installant dans ses ruelles étroites,  Trailblazer 80/20 était en tête du peloton en 2015, mais les derniers mois ont été marqués par une explosion d’ouvertures remarquables telles que le JUA – haut de gamme à la japonaise – et les recettes 100 Mahaseth pour Isaan.

La plus grande folie

Payer 25 € pour une omelette au crabe peut sembler astronomique à Bangkok, mais prenez une bouchée de ce khai jeaw magistralement conçu chez Raan Jay Fai et vous verrez que cela en vaut la peine. Chaque plat est rempli de morceaux de chair de crabe fraîche et juteuse. Ils sont préparés par par tante Fai (la reine du street food thaïlandais), qui travaille les woks avec un masque sur le visage pour se protéger des éclaboussures d’huile bouillante. Raan Jay Fai étant le premier et le seul restaurant de rue thaïlandais à recevoir une étoile, les prix devraient monter encore plus haut.

Laisser un commentaire

Close Menu