Skip to main content

A l’ère où prendre l’avion équivaut presque à prendre le bus, des questions légitimes peuvent se poser si vous souhaitez voyager tout en étant enceinte.

Cette satanée ceinture de sécurité

Chaque fois que vous êtes assis dans un avion, gardez votre ceinture de sécurité attachée. Notez qu’elle doit se trouver aussi bas que possible sous votre ventre plutôt qu’en travers. Les turbulences de l’air sont imprévisibles et le fait que votre ventre heurte la table rabattable ou quoi que ce soit d’autre peut être dangereux. »

Des bas : beaux ou bons ?

Utilisez les bons bas de compression : le port de bas de compression aide à prévenir les caillots sanguins. Mais tous les bas de compression ne se valent pas. Il est important qu’ils montent jusqu’à la cuisse, et non jusqu’au genou, et qu’ils fassent au moins 15-25 mmHg.

Arpentez les allées

Marchez dans la cabine de l’avion lorsque cela ne présente aucun danger est un autre moyen d’augmenter la circulation et de prévenir les caillots sanguins en vol. Surélevez vos pieds et fléchissez vos mollets. Cela peut également aider à prévenir le gonflement et les caillots sanguins dans la partie inférieure de la jambe.

L’aile ou la cuisse, couloir ou hublot ?

Réservez un siège côté couloir :car les sièges côté couloir sont vraiment idéaux pour un accès facile aux toilettes et pour la marche fréquente qui est recommandée di-dessus. De plus, si vous êtes déjà maman et que vous voyagez avec un enfant en bas âge, il vous sera plus facile de vous déplacer avec lui pendant le vol.

Préparez vos bagages intelligemment

Plusieurs choses à emporter peuvent rendre le vol plus confortable. Il s’agit notamment de collations, d’un masque pour les yeux pour les vols long-courriers ou de nuit, et de dosettes d’air ou de casques antibruit. Un autre bon conseil serait d’emporter avec vous une copie de votre dossier prénatal, qui comprend les tests et les analyses de laboratoire. S’il y a un problème, non seulement pendant le vol mais aussi une fois arrivée dans la ville de destination, ces documents peuvent être très utiles pour quiconque s’occupe de vous.

Oh hisse !

Sachez quand demander de l’aide pour soulever vos bagages : au début de la grossesse, soulever vos bagages dans les compartiments supérieurs ne pose aucun problème. En revanche, à la fin du deuxième ou au début du troisième trimestre, il est préférable de demander l’aide d’un autre voyageur ou d’un agent de bord pour éviter de se blesser au dos ou de faire tomber les bagages sur votre ventre.

Glou glou

Restez hydratée : il est toujours bon de boire beaucoup d’eau plate car une hydratation accrue la veille du vol peut même aider à prévenir le décalage horaire si vous changez de fuseau horaire.

Et si finalement tous ces conseils n’ont pas servi…

exposant trois ///

About exposant trois ///

Amoureux de la communication digitale écrite, explorateur contemporain aimant sortir de temps à autre des sentiers battus, city lover par excellence et chef de famille de trois enfants :)

Laisser un commentaire