Skip to main content

Certains musées nécessitent plus qu’un avion ou un taxi pour être atteints, mais vous rendent la pareille en vous laissant des souvenirs impérissables. Vos conseillers JLM Travel ont sélectionné quelques-uns des meilleurs, tous nichés hors des sentiers battus, offrant une beauté naturelle et une valeur artistique époustouflantes.

Eromanga Natural History Museum, Queensland, Australie

Niché dans l’Outback, dans la ville australienne la plus éloignée de l’océan, Eromanga, se trouve le musée d’histoire naturelle éponyme. Il faut parcourir 660 miles en voiture depuis Brisbane (ou 870 miles depuis Sydney) en empruntant des routes très touristiques, mais il y a aussi une piste d’atterrissage utilisée par les vols charters et privés à cinq minutes du musée.

Il abrite la plus impressionnante collection de fossiles de dinosaures d’Australie, ainsi que le plus grand dinosaure du pays : un titanosaure appelé Cooper, qui aurait 95 millions d’années. Il doit son nom à Cooper Creek et au bassin de Cooper, non loin du musée, où il a été découvert. En 2021, il a été classé dans un tout nouveau genre et une nouvelle espèce de Titanosaure, Australotitan cooperensis.

Les expositions du musée comprennent également certaines des plus grandes mégafaunes du monde, dont on pense qu’elles ont entre 50 000 et 100 000 ans, et une variété de microfaune. Même si la ville elle-même ne compte que 120 habitants, le musée est équipé d’un hébergement pour les visiteurs, vous pouvez donc y passer la nuit.

Parc de sculptures sous-marin Molinere, Grenade, Antilles

Le sculpteur et environnementaliste Jason deCaires Taylor, d’origine anglaise et guyanaise, est célèbre pour ses œuvres sculpturales permanentes et spécifiques à un site, installées dans des environnements marins submergés et à marée. Le tout premier de ses « parcs de sculptures » a été créé en 2006 au large de la Grenade, dans les Antilles.

Appelé « Molinere Bay Underwater Sculpture Park », il accueille 75 œuvres sur une surface de plus de 2 000 mètres carrés, à des profondeurs allant jusqu’à 8 m, ce qui les rend accessibles par plongée sous-marine ou en apnée, ainsi que par des bateaux à fond de verre. Les œuvres, qui visent à encourager et à inspirer une prise de conscience environnementale, sont construites avec des matériaux sensibles au pH neutre, afin de faciliter la croissance naturelle.

Parmi les points forts, on trouve une sculpture intitulée « Vicissitudes », qui représente un cercle d’enfants d’origines diverses se tenant la main, et qui se veut un symbole d’unité et de résilience. Depuis 2006, deCaires Taylor a créé des parcs ou des installations dans plusieurs autres pays, notamment au Mexique, en Espagne, en Indonésie, en Norvège, aux Maldives, en France et en Australie.

exposant trois ///

Amoureux de la communication digitale écrite, explorateur contemporain aimant sortir de temps à autre des sentiers battus, city lover par excellence et chef de famille de trois enfants :)

Laisser un commentaire